marie tellier

fileuse de verre

BIJOUX EN VERRE

Je crée des bijoux ornés de perle de verre que je fabrique moi-même. Je file mes perles au chalumeau à partir de baguettes de verre chauffées et enroulées autour de tiges d’acier, à la manière des perliers de Murano. Mes perles sont ensuite recuites pendant plusieurs heures dans un four de perlier, ce qui assure leur grande résistance. Les perles pleines ne cassent pas, les perles en verre soufflé conservent par contre leur fragilité.
Le filage de verre est un savoir-faire artisanal et ancien, chaque perle est différente, je ne réalise donc que des bijoux uniques ou en petites séries.
J’aime les teintes et les formes simples et sobres, je travaille beaucoup les nuances de bleu, vert, blanc et noir, et les techniques d’enrobage. Mes bijoux sont faits d’argent massif (925) et de cuir, et je suis aussi une passionnée de plume, que j’inclue souvent dans mes créations.

boutique

marie-tellier_boucles-d-oreille-crochets-perle-de-verre-noire-carre.
marietellier_bracelet-cercle-argent-et-perle-blanche-NetB-carre.
marie-tellier_collier-perle-de-verre-beige-et-argent-carre
okP1060530-2eme-retouche-grande-taille-luminosite-diff-carre

SAVOIR-FAIRE

filage de verre au chalumeau

Pour créer une perle, je prépare d’abord le mandrin, la tige en acier sur laquelle je vais venir enrouler le verre en fusion. Je l’enrobe d’un séparateur à base de kaolin qui empêchera le verre d’attacher au métal. Cela permettra de décrocher la perle après refroidissement.

J’allume ensuite mon chalumeau qui fonctionne à l’oxygène et au propane. Je chauffe la baguette de verre à l’extrémité de la flamme puis je l’amène doucement vers la zone la plus chaude. Cela évite tout choc thermique et projection d’éclats de verre. Le verre se ramollit entre 800 et 1200 °C.  J’obtiens après quelques instants de chauffe une masse de verre malléable en bout de baguette.

Je viens poser ce verre sur le mandrin à l’endroit où il a été enduit de séparateur et je l’enroule autour. La base de la perle est créée. Il s’agit ensuite de maîtriser la gravité, travailler à la température adéquate dans les différentes zones de la flamme afin d’obtenir la bonne viscosité et réaliser la perle voulue.

J’emploie des verres de couleur, opaques ou transparents, et différentes techniques : pose de points, de fils, enrobage, ou inclusion de métaux… Je crée ainsi les motifs de mes perles. Certains se réalisent en quelques instants, d’autres peuvent me prendre plus d’une heure.

Le verre étiré forme des fils, d’où les appellations de « verre filé » et de « filage de verre ».

Une fois les perles terminées au chalumeau, je les dépose, toujours sur leurs mandrins, dans un four à 500°. Elles y subissent une recuisson. Une lente descente en température extrêmement importante, qui élimine les tensions et empêche la casse des perles.

Après plusieurs heures de recuisson, quand les perles sont refroidies, je les passe sous l’eau. Le séparateur se dissout et je peux les décrocher du mandrin. Je les nettoie ensuite soigneusement pour un fini parfait, et la perle est prête à être montée en bijoux.

PORTRAIT

comment je suis devenue fileuse de verre

Longtemps j’ai eu envie d’exercer un métier manuel, sans jamais réussir à sauter le pas. En 2008, au hasard d’une rue de Lausanne, j’entre dans l’atelier d’une perlière d’art. Des dizaines et des dizaines de baguette de verre de couleurs, des fours, et la flamme !

Je découvre le filage de verre au chalumeau et j’ai immédiatement envie d’expérimenter cette technique. Peu de temps après, je suis mon premier cours dans ce même atelier. Il suffira d’une perle, bleue et opaque, pour que je me passionne pour cette matière fascinante et complexe et que je décide de me former. 

Je suis admise l’année suivante au Cerfav, Centre Européen de Recherche et de Formation aux Arts Verriers, de Vannes-le-Châtel (54). Pendant deux ans, je pratique principalement la pâte de verre, mais aussi le vitrail, la sérigraphie, le fusing. Après un CAP Arts et Techniques du Verre, je reçois le diplôme de Compagnon Verrier Européen en 2011. Je m’installe ensuite en tant que fileuse de verre et artisan d’art dans la région de Laon, dans l’Aisne. Je file le verre essentiellement pour créer des perles et des bijoux, et je collabore aussi régulièrement avec d’autres artistes, travaillant diverses matières comme le bois ou la pierre, lors de la création d’installations ou de sculptures.

POINTS DE VENTE

Maison des Métiers d'Art

Hôtel du Petit Saint Vincent

1 Rue St Martin, 02000, LAON

Boutique Constellation

23 rue Châtelaine, 02000, LAON – 03 60 81 83 23

Ouverture 11 – 19h
Sauf mardi 14 -19h
Fermé dimanche et lundi

L'atelier

ouvrira prochainement ses portes.
Suivez-moi sur les réseaux sociaux pour en savoir plus !

AVIS

Justine G.

Un bijou unique, qui ne bouge pas au fil des années.

Stéphanie R.

Création de bijoux très élégants, un travail de grande qualité. J’admire👍

Tiphanie L.

Un vrai travail d’artiste pour une très belle qualité

 CONTACT

contact@marietellier.fr

RGPD

3 + 7 =